Quels sont les signes d'un microstroke porté sur les jambes

Dans le tourbillon des soucis quotidiens, les femmes oublient l'essentiel: prendre soin de leur santé. Souvent, les vertiges, la faiblesse et les maux de tête sont attribués à la fatigue.

Bien que cela puisse être un signe de microstroke chez les femmes, porté sur leurs pieds. La maladie, malgré son préfixe "micro", a des conséquences graves pour le corps.

En médecine, la notion de «microstroke» n’existe pas. Au préfixe et sans le préfixe «micro» , on entend par maladie une lésion des vaisseaux cérébraux . Dans le premier cas, nous parlons de dommages causés à de petites zones ou à de petits navires. Cependant, le patient nécessite des soins médicaux urgents.

signes de microstroke chez les femmes

Reconnaître la maladie n’est pas facile. Beaucoup de symptômes de microstroke chez les femmes sont souvent confondus avec une fatigue banale et un "mauvais" caractère. Par conséquent, il est souvent porté sur les jambes.

Fatigue et irritabilité sont des compagnons fréquents des femmes modernes

Il est important de se rappeler!Plus tôt il sera possible de reconnaître les signes d'un micro-AVC sur les jambes d'une femme, moins les conséquences pour sa santé seront importantes.

Premierles symptômes commencent à apparaître cinq minutes après une lésion cérébrale et peuvent durer une journée.

Il s'agit notamment des éléments suivants :

  • mal de tête grave sans raison apparente (il ne peut pas être enlevé avec les médicaments habituels);
  • un manque soudain de coordination des mouvements (les membres n'obéissent pas, une sensation de forte intoxication alcoolique est créée);
  • perte de sensation d'un ou deux côtés (visage, membres engourdis, fourmillements un peu en eux);
  • vision floue (il est impossible d'examiner le sujet avec deux yeux à la fois);
  • problèmes d'élocution (il n'est pas possible d'exprimer clairement des pensées, de prononcer de longues phrases et des mots, le langage devient obscur);
  • frissons sur tout le corps (il y a une sensation de "peau d'oie");
  • hypersensibilité à la lumière et aux sons forts;
  • asymétrie notable du visage (il leur est en partie impossible de bouger, de sourire);
  • faiblesse générale (envie de dormir, état dépressif);
  • irritabilité (changements d'humeur brusques, attaque d'agression inexpliquée).

Si une femme a au moins 3 signes de micro-AVC aux pieds, il devrait immédiatement consulter un médecin. Trois heures après l'attaque, des effets irréversibles se produisent.

Une visite chez le médecin évite les tristes conséquences d'un micro-accident

Seul un traitement rapide peut minimiser les conséquences d'un micro-accident et sauver souvent des vies.

Types de microstrokes

Pour mieux comprendreAu cours du traitement et des méthodes de prévention de la maladie, il faut comprendre un peu la terminologie médicale, les types de microstroke et les causes. Mais les premières choses d'abord.

Selon le type de lésion des vaisseaux cérébraux, les médecins distinguent 2 types de microstrokes:

  1. hémorragique. La rupture des vaisseaux cérébraux et une hémorragie se produisent. En microstroke, une petite zone est généralement touchée. Cependant, il n'est pas moins dangereux pour la santé. Le microstroc hémorragique est plus fréquent chez l'homme et s'accompagne d'une augmentation de la pression artérielle.
  2. Ischémique. Le vaisseau sanguin est bloqué et le sang cesse de couler dans une partie du cerveau. Sans apport de sang, les cellules commencent à mourir. Le microstroke ischémique est plus courant, mais le diagnostic initial est pire.

Causes du spasme

Qu'est-ce qui peut causer le spasme des vaisseaux sanguins, la cause la plus courante de microstroke?

Ces facteurs incluent traditionnellement :

  • obésité (surpoids, trop manger, manger des aliments riches en cholestérol);
  • mauvaises habitudes (alcoolisme, tabagisme, toxicomanie);
  • mode de vie sédentaire (hypodynamie, travail sédentaire);
  • activité physique intense (haltérophilie, sports professionnels);
De nombreuses femmes connaissent bien la charge quotidienne de sacs lourds
    .
  • stress (tension constante, surmenage);
  • changement climatique (surtout lorsquese déplaçant des latitudes sud au nord);
  • une chirurgie cardiaque;
  • mauvaises conditions environnementales.

Bien entendu, aucun de ces facteurs n’est décisif. Avec des soins appropriés, vous ne rencontrerez jamais de signes de microstroke chez les femmes qui ont souffert des pieds.

Ne manquez pas l'un des articles les plus utiles sur:Douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen chez la femme - Causes

Qu'est-ce qui peut déclencher un microstroke

Les médecins vous recommandent de prendre votre santé plus étroitement pour les personnes souffrant des maladies suivantes :

  • diabète;
  • hypertension artérielle;
  • athérosclérose;
  • 88) malformations cardiaques congénitales;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • thrombose.

Si la maladie évolue et que le patient ne reçoit pas l'assistance médicale appropriée, l'un d'entre eux peut provoquer un microstroke.

N'ayez pas peur des médicaments, leurs bénéfices sont beaucoup plus importants que les risques d'effets secondaires

Bien entendu, rien ne peut être garanti. Toutefois, sous réserve des recommandations du médecin traitant, vous pouvez vivre longtemps sans savoir ce que la microstroke a subi sur les jambes des femmes et quels en sont les symptômes.

Qui est sujet au microstroke: le groupe à risque

En résumant tout ce qui précède, on distingue les groupes de risque suivants pour le développement du microstroke :

  • Femmes de plus de 60 ans et hommes de plus de 45 ans. Bien que les médecins ont commencé à noter que la maladie est "plus jeune".

Le microstroke a commencé à se produire chez les patients âgés de 30 à 35 ans

.
  • Toute personne ayant déjà l'une des maladies ci-dessus.
  • Personnes qui ont des parents avec un diagnostic de micro-AVC.
  • Grands fumeurs, personnes qui abusent d’alcool et de drogues.
  • Obèses présentant un degré élevé d'obésité.
  • Les femmes enceintes.
  • Femmes prenant des contraceptifs pendant une longue période.

Premiers soins

Si des symptômes de microstroke apparaissent, le patient devrait recevoir les premiers soins immédiatement.

Pour ne pas nuire, vous devez suivre scrupuleusement les recommandations des médecins :

  1. Assurer la paix du patient. Allongez-vous sur une surface plane en plaçant sa tête au-dessus des membres.
  2. Ouvrir la fenêtre. Demandez à tout le monde de se disperser. Le patient doit respirer librement.
  3. Desserrez les boutons du haut d'une chemise ou d'un chemisier. Si nécessaire, coupez dans des vêtements serrés.
  4. Mesurer la tension artérielle. S'il est élevé, donnez le médicament approprié.
  5. Fixez un objet froid à l’arrière de la tête pour réduire les saignements internes.
  6. Le patient ne devrait pas se lever ni bouger, même s'il s'est amélioré. Peut-être que ce n'est qu'un effet temporaire.

Les antispasmodiques sont contre-indiqués en microstroke car ils peuvent aggraver l'état du patient

.

Sur cette aide à la maisonse termine. Si les signes de microstroc chez les femmes debout, comme on dit, sont évidents, elles devraient immédiatement appeler une ambulance.

Le médecin diagnostiquera et, le cas échéant, le renverra à l'hôpital

On ne peut parler de visites indépendantes chez le médecin et, surtout, d'automédication. Dans 60% des cas, le traitement différé de la microstroke se termine par un accident vasculaire cérébral étendu.

Lire le nouvel article intitulé:Cholélithiase: traitement sans chirurgie ni régime

Conséquences d'une lésion cérébrale

Pourquoi une microinsulte est-elle si dangereuse si elle n'est même pas remarquée? Avec cette maladie, des conséquences irréversibles se produisent dans le cerveau.En moins de 6 heures, les cellules meurent complètement et ne peuvent pas être restaurées .

Même si l'assistance est fournie à temps, il est impossible d'éliminer complètement toutes les conséquences. Selon les médecins, vous ne pouvez que compenser.

Le plus commun chez les patients après un micro-accident vasculaire cérébral est observé :

.
  • perte de mémoire à court terme,
  • distraction, attention réduite,
  • irritabilité,
  • pleurant,
  • comportement agressif.

Parfois, le développement d'un microstroke répété est possible dans les 3 jours suivant le début du premier . Naturellement, ses effets seront plus forts. Il peut apporter au développement d'une maladie plus grave - un accident vasculaire cérébral étendu qui ne passe plus sans laisser de trace pour le patient.

Les principales méthodes de traitement

après réceptionle patient à l'hôpital à lui pour le diagnostic est prescrit un examen complet. Il est basé sur la tomographie du cerveau.

La tomographie permet de déterminer aussi précisément que possible tous les changements dans le cerveau

. On mesure la pression artérielle, on effectue des analyses de sang et d'urine. Ils vous permettent de comprendre la santé générale du patient. Sur leur base, le médecin prescrit un traitement médicamenteux.

Avec un microstroke, seul un médecin peut prescrire un traitement.

L'automédication est inacceptable et dangereuse pour la santé

.

Les médicaments suivants sont habituellement prescrits :

  • vasodilatateurs pour améliorer le flux sanguin;
  • des moyens pour la normalisation de la microcirculation dans les vaisseaux sanguins;
  • nootropics pour améliorer l'activité cérébrale;
  • médicaments qui empêchent l’adhésion des plaquettes et leur adhérence aux parois des vaisseaux sanguins.

Pendant la période de récupération, un massage, des exercices de physiothérapie, des exercices avec un orthophoniste et un contrôle de la pression artérielle sont présentés au patient.

Des exercices spéciaux aideront à rétablir le corps plus rapidement

Le patient, pour ne pas répéter la situation, devrait changer son mode de vie: se débarrasser de ses mauvaises habitudes, suivre un régime, continuer. l'air frais, évitez les situations stressantes.

Cela pourrait vous intéresser:Un agent laxatif d’action rapide danscomprimés

Prévention du microstroke

Pour ne pas avoir à guérir les conséquences les plus graves d'un microstroke, il est préférable de le prévenir.Si une femme appartient à l'un des groupes à risque, elle devrait mener une vie saine .

Il est nécessaire d'abandonner totalement ou partiellement les aliments salés, fumés et gras. Il contribue à l'apparition de plaques de cholestérol. Si possible, faites plus de promenades. Vous pouvez faire 1 ou 2 arrêts à la maison et faire une petite promenade. Ceux qui font de l'embonpoint, il est souhaitable de perdre du poids.

Un fait intéressant! Des scientifiques de l'Université de Californie ont découvert queles pommes de pin contiennent des substances pouvant empêcher le développement du microstroke .

S'il existe des maladies qui augmentent le risque de microstroke, il est nécessaire de suivre strictement les recommandations du médecin.

Les femmes présentant un risque d'âge minimum devraient apprendre les signes d'un micro-chocchez les femmes qui se tiennent debout. En cas d'apparition, consultez immédiatement un médecin. Mieux vaut faire preuve d’une vigilance excessive que de rater le temps.

Micro-AVC: comment ne pas rater ses symptômes? Voir la consultation vidéo d'un neurologue:

Qu'est-ce qu'un microstroke? Et si les signes sont là? Voir la vidéo:

AVC hémorragique et ischémique - quelles sont les différences? Détails dans la vidéo: